Les syndicats CGT, SUD et SNUTEFE-FSU boycottent le CTS des DIRECCTE et des DIECCTE reconvoqué du 30 novembre 2017

Le CTS des DIRECCTE et de DIECCTE est reconvoqué le jeudi 30 novembre 2017 dans un contexte d’atteinte aux libertés syndicales et au droit d’expression d’une gravité exceptionnelle au ministère du Travail. Fait sans précédent, une inspectrice du travail a… >> Lire la suite

Le ministère du travail sanctionne les syndicalistes dans ses propres services (communiqué CGT-TEFP avec le soutien de la CGT et de l’UFSE-CGT)

Le Ministère du Travail, pourtant garant du respect du droit syndical dans les entreprises de droit privé, n’hésite pas à prendre des sanctions disciplinaires contre des militants syndicaux, notamment CGT, de ses services en répression  de l’exercice de  leur activité… >> Lire la suite

Plusieurs militants du SNTEFP-CGT sont victimes de sanctions pour des faits liés à l’exercice du droit syndical, non aux sanctions contre les syndicalistes qui défendent le service public

Lors du rassemblement de soutien aux sans-papiers organisé à la DIRECCTE d’Île-de France en juillet 2017, dans le cadre de la campagne « contre le travail dissimulé, pour la régularisation de tous les sans-papiers », deux des militants mandatés par la CGT-TEFP,… >> Lire la suite

Non à l’état d’urgence permanent, n’enterrez pas nos libertés (appel unitaire)

Le SNTEFP-CGT est signataire de l’appel unitaire « N’enterrez pas nos libertés » contre l’état d’urgence. Notre syndicat appelle à se joindre aux manifestations qui seront organisées le dimanche 10 septembre 2017. L’état d’urgence a été renouvelé jusqu’à début novembre par le… >> Lire la suite

Victoire ! Accusée à tort par l’entreprise SEPUR, l’inspectrice du travail est relaxée !

Hier, le tribunal correctionnel de Versailles a relaxé trois agents de l’inspection du Travail des Yvelines (une inspectrice, le responsable de l’unité de contrôle et le responsable de l’unité départementale). Ces derniers étaient cité à comparaître par l’entreprise SEPUR pour… >> Lire la suite

Révélations sur les ordonnances Macron : en portant plainte, la ministre du travail porte atteintes aux libertés démocratiques et syndicales (communiqué CGT-SUD-CNT)

Les agents du ministère du travail ont été informés par la presse d’un dépôt de plainte de leur nouvelle ministre, à l’encontre des propres services de son ministère ainsi qu’à l’encontre du journal Libération, plainte déposée pour parution dans le… >> Lire la suite