1

Compte-rendu CTSD du 05/05/2015

En synthèse  (compte-rendu complet en bas de page) :

A l’Ordre du Jour :

  • Réorganisation de la direction d’administration générale de l’UT 75 (Consultation)
  • Situation des services de renseignements dans les UT (Information)
  • Organisation des BAL secrétariats dans les sections (information)
  • EUCLID point d’avancement (information)
  • Budgets de fonctionnement

Nous avons dénoncé les manigances en cours concernant le projet Grand Paris visant à dessaisir des agents de contrôle compétents.

Nous avons voté contre le projet de réorganisation à l’UT 75 qui supprime des postes dans la logique éternellement à l’œuvre du « + de A pour moins de B et C ».

Nous avons appuyé la forte demande des secrétaires de section de pouvoir choisir le fonctionnement des boîtes mails (UC, par secrétaire ou par regroupement).

Nous avons évoqué les situations difficiles des agents dans les services renseignements, où l’exigence de l’ODR se surajoute aux difficultés du poste et du sous-effectif.

Prochain CTSD le 3 juillet 2015

Notre déclaration préalable :

Monsieur le Direccte,
Ces derniers mois, chaque CTSD a été l’occasion d’être consulté sur des désorganisations de service s’accompagnant de réductions d’effectifs dans les services. C’est de nouveau le cas aujourd’hui avec le point réorganisation de la direction de l’AG s’accompagnant de la suppression d’un poste de cat C et de 2 postes de cat B pour créer Un poste de cat A :
Toujours plus de cat A pour moins de cat B et C.
Ce qui est à déplorer c’est que chaque CTSD est une occasion manquée de nous expliquer et d’expliquer à vos agents comment faire toujours plus avec toujours moins. Toujours moins d’effectifs, toujours moins de moyens matériels. En effet vous excellez dans l’exercice du Y a ka, fo ke vous. Y’a qu’à être polyvalent. Fo que vous ayez plus de suppléances, plus de dossiers, plus d’intérims, plus de travail…
Par ailleurs vous persistez à promettre à vos agents des postes supplémentaires s’accompagnant d’affectations comme dans le 77 pour pallier à un manque criant d’effectifs. Ou dans le 92 pour régler une surcharge de travail. Non pas que nous ne vous croyions pas, mais quand même un peu. Monsieur le Direccte, vos agents veulent des garanties.
Nous exigeons donc que vous formalisiez les engagements pris ces derniers mois et que vous notifiiez par écrit les affectations futures par département, service, catégorie.
Un autre exercice dans lequel vous excellez également est de prendre les agents pour des imbéciles pour ne pas dire des C… A plusieurs reprises, nous vous avons alerté sur le fait que le CTSD ne devait pas être une chambre d’enregistrement. Il ne doit pas non plus être l’instance vous permettant d’atteindre votre objectif dialogue social.
Et pourtant vous réitérez avec le Grand Paris, point mis à l’ODJ d’aujourd’hui, puis retiré la veille pour le lendemain au motif qu’une expertise poussée était nécessaire. De qui se moque-t-on ? Dans certains départements, certains agents ont déjà été approchés pour être référents, l’une d’entre elle a d’ores et déjà rencontré le maitre d’ouvrage d’un des chantiers. Ces méthodes doivent réellement cesser. Le dialogue social, en tout cas tel que nous l’envisageons, doit se faire a minima dans le respect des règles et des textes. Nous vous demandons donc de suspendre ces démarches, ces réunions, tant que le CTSD n’a pas été consulté.
Au dernier CTSD, le point Vigipirate a été abordé. Vous avez pourtant omis de porter à notre connaissance la mesure prise sur le site de Jemmapes à ce sujet. Cette mesure consiste à fermer les portes arrières du site empêchant les agents, et plus particulièrement de catégorie C, à accéder au local restauration après 14h, empêchant également l’accès à l’arrière-cour, et enfin empêchant l’accès au local syndical. Cette mesure a fait l’objet d’une note infantilisante et discriminatoire à l’égard des Cat C signée par M. Chaumet. Nous vous demandons le retrait de cette note.
Vous vous nommez Ministère du travail, Ministère labellisé Diversité, un label délivré il y a 2 ans par l’organisme AFNOR sur des critères encore flous à nos yeux, mais ce n’est pas le débat aujourd’hui. Qui dit Ministère de la diversité dit lutte contre les discriminations et notamment contre les discriminations raciales. Nous constatons hélas que sur ce sujet vous faites preuve d’un silence assourdissant. Il semble que des référents existent dans notre ministère, mais tellement inexistant sur le terrain. Nous abordons ce sujet sérieux aujourd’hui car dans nos services depuis quelques mois, des agents décomplexés tiennent des propos racistes vis-à-vis d’autres collègues. La preuve en est les évènements qui se sont produits à Jemmapes il y a quelques semaines. Des évènements similaires se sont déjà produits dans nos services, notamment dans le 92. Ces faits persisteront et continueront à persister tant que la direction les minimisera. En effet, très souvent, la direction est informée par les victimes ou les témoins et très souvent elle reste inerte, muette ou plus grave dans la dénégation. Il n’est bien sûr pas question de sanction dans notre propos, mais d’action, de formation, d’information et de condamnation. Ces actions ne permettront pas de régler totalement le problème, mais elles pourront peut-être éviter que des agents enclins à ces idées ne se sentent plus sécurisés, décomplexés, à l’aise, voire confortés comme c’est le cas aujourd’hui dans notre environnement de travail. N’est-ce pas votre rôle Monsieur le Direccte, n’est-ce pas le rôle des encadrants ? Nous exigeons ces actions rapides.

Consulter le COMPTE RENDU CTSD du 5 mai 2015

Un commentaire

  1. Ping : gay site

Les commentaires sont fermés.