Elections du 6 décembre 2018 : la CGT première organisation syndicale du ministère du travail

Selon les résultats des élections au Comité technique ministériel (CTM) qui nous sont parvenus, la CGT confirme sa place de première organisation syndicale du ministère du Travail avec 27,41% des suffrages exprimés. Elle amplifie même son résultat de près de 2 points, gagne un siège par rapport au scrutin de 2014 et se situe plus de 9 points devant la seconde organisation.

Cette tendance, dans l’attente des dépouillements des CAP/CCP qui se tiendront dans le courant de la semaine prochaine, est d’ores et déjà confirmée par les scrutins régionaux dans les CTSD des DIRECCTE et les DIECCTE qui là aussi portent la CGT à la première place.

La CGT-TEFP remercie toutes celles et ceux, qui, par ce vote, ont fait le choix de la combativité, de la lutte et du refus du renoncement.

Elle déplore néanmoins une baisse de la participation, de l’ordre de neuf points, entièrement imputable au ministère qui malgré nos demandes a refusé d’organiser le vote à l’urne dans plusieurs régions.

Alors que les forces d’accompagnement des contres réformes sont en recul dans le Ministère, les organisations de résistance progressent. La ministre Pénicaud doit entendre cet appel net à arrêter immédiatement les contre réformes qui s’annoncent dans le cadre d’AP2022 et sur lesquelles nous allons continuer à nous exprimer et à organiser la riposte.

Vos élu.es, la CGT, ses militant.es porteront avec force ce mandat dans les instances et dans les luttes à un moment où le gouvernement ne peut qu’entendre l’expression des revendications populaires et citoyennes